J'aime les printemps fleuris, de ceux qui embaument la vallée et titillent les poils du nez. Des fleurs à perte de vue, jaunes, orangées, vert pomme, bleues font la danse des pétales et affolent les bourdons gourmands. Alors forcément, cette abondance fait écho à mon travail féminin du moment. Tu sais le travail de bustes qui donnera naissance à une exposition à l'automne.

Frida_AlinePallaro_2019

FleursDeCerisier2_AlinePallaro_2019

Sans titre-1

T'as vu, j't'ai même fait un avant/après "cheveux en papier que c'est une galère à découper tellement ça prend du temps mais que ça fait une belle coiffure tout de même".

Bien sûr tout est réalisé en papier et papier mâché (et non, je n'utilise pas de bandes plâtrées comme plusieurs personnes m'ont demandé, tout est poncé délicatement avec du papier de verre au grain très fin...).

 

A bientôt, amis lecteurs